Icônes et dessins

18 octobre 2017

Liste des dessins

Liste des dessins

(Pour les visionner cliquer sur les titres)

 

Chaque dessin représente plusieurs heures parfois même plusieurs jours de travail. Ces dessins sont faits dans le silence, la prière et la louange. Ils sont l'expression de ma prière et de ma méditation. Je ne place plus désormais dans cette liste que les nouveaux réalisés, car le nombre de dessins présent est assez conséquent... Tous sont vendus... Ceux présents ci après peuvent toujours etre refaits...

 

1- Dessins

 

 Dessins du Seigneur

 

Pour visualiser les dessins, cliquer sur les titres

 

1-Dieu le Père, (D'après Mère Eugenia E. Ravasio)

2- Dieu le Père, Visage

3-La Sainte Face de Jésus

4- La Nouvelle Alliance de la Miséricorde (grande taille)

5- 

 

Dessins de la Vierge Marie

 

1-

 

 

Dessins des Saints

 

1-Le coeur très chaste de Saint Joseph

2- Bienheureux Edouard Poppe NOUVEAU

3- Le Vénérable Léon Papin Dupont NOUVEAU

4-

 

 


Dessins Franciscains

 

1- Sainte Claire d'Assise

2- Notre Dame de la Trinité

3- Bienheureuse Marie de la Passion

4- 

 2- Icones

 

- Icônes du Seigneur

 

1- La plaie de l'épaule du Seigneur

2- La Trinité de Sainte Hildegarde de Bingen

3- La Sainte Trinité

4- Le Christ de la Miséricorde Divine

5- Le Saint Nom du Seigneur

6- Dieu le Père (D'après Mère Eugénia Ravasio)

7- La Présence de Dieu

8- Le Coeur Miséricordieux de Jésus

9- Setu Den! (Voici l'Homme)

10- Furnezh Doué (La Divine Sagesse)

11- Le Divin Coeur de Dieu le Père englobant tous les coeurs

12- L'Arbre de Vie (Grande taille)

13- Le Saint Esprit NOUVEAU

14- Le Saint Nom de Jésus NOUVEAU

15- Le Christ Prêtre NOUVEAU

16- Dieu le Père (d'après Mère Eugenia Ravasio) NOUVEAU

17- Dieu le Saint Esprit

18- Le Trône de Justice NOUVEAU

19- La Miséricorde Divine (Précieux Sang) NOUVEAU

20- L'Adoration de l'Agneau Mystique NOUVEAU

21- Le Christ Libérateur NOUVEAU

22- La Sainte Trinité (Vision de Sainte Hildegarde de Bingen) NOUVEAU

23- 

 

Icônes Mariales

 

1- Notre Dame de Lourdes

2- La Vierge des Pauvres de Banneux

3- Apparition de Notre Dame de Lourdes

4- Marie, Mère du Divin Amour

5- La Vierge de Prague

6- Notre Dame du Mont Carmel

7- Notre Dame du Sacré Coeur

8- Notre Dame du Refuge

9- Icône de la Vierge Africaine

10- Notre Dame de Clarté

11- Notre Dame de Rocamadour

12- Notre Dame du Saint Esprit

13- Notre Dame du Silence

14- La Vierge de Saint Luc

15- Marie, Mère du Bel Amour

16- Dimeziñ ar Mamm di Doué (Le mariage de la Mère de Dieu)

17- Notre Dame de Beauraing

18- Notre Dame de Banneux

19- Madonne de Stalingrad

20- Notre Dame des Prêtres (Grande taille)

21- Notre Dame de Condat

22- Notre Dame de la Salette NOUVEAU

23- Apparition de Notre Dame de la Salette NOUVEAU

24- Croix de Notre Dame de la Salette NOUVEAU

25- Notre Dame de la Pentecôte NOUVEAU

26- Notre Dame de Fatima NOUVEAU

27- Marie Mère de la Miséricorde Divine NOUVEAU

28- Notre Dame des Cordeliers de Bordeaux

29- Notre Dame d'Aquitaine NOUVEAU

30- Notre Dame de Toutes Grâces de Martillac

31- Notre Dame de la Trinité NOUVEAU

32- 

 

Icônes des Saints

 

1- La Vie Communautaire

2- Saint Joseph "Anima Mea"

3- Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

4- Saint Remacle

5- Saint Jean Paul II 

6- Bienheureux Paul VI

7- Les deux colonnes de l'Eglise

8- Saint Abbé Julio

9- Monseigneur Vilatte

10- Saint Abbé Julio (grande taille)

11- Les Neuf Choeurs des Anges (Grande Taille)

12- Saint Charbel Makkhlouf

13- Saint Matthieu

14- Saint Luc

15- Saint Marc

16- Saint Jean

18- Sainte Maria Goretti

19- Bienheureux Charles de Foucauld (Grande Taille)

20- Sainte Marie-Madeleine (Grande Taille)

21- Saint Jude Thaddée (Grande Taille)

22- Saints Louis et Zélie Martin (Grande Taille)

23- Bienheureux Pier Gorgio Frassatti (Grande Taille)

24- Sainte Philomène I (Grande Taille)

25- Sainte Philomène II (Grande Taille)

26- Origène d'Alexandrie

27- Saint Mutien-Marie de Malonne

28- Saint Jean Paul II

29- Saint Joseph, Gardien des Coeurs de Jésus et de Marie

30- Sainte Rita de Cascia

31- L'Ange Protecteur de Gazinet NOUVEAU

32- Père Jacques Hamel

33- Saint Pey Berland et Notre Dame d'Aquitaine (Petite Taille)

34- Saint Pey Berland et Notre Dame d'Aquitaine (Grande Taille)

35- Sainte Quitterie d'Aire NOUVEAU

36- Sainte Sylvie de Rome NOUVEAU

37- Saint Didier NOUVEAU

38- Les 7 Archanges NOUVEAU

39- Bienheureux Isidore de Loor NOUVEAU

40- L'Ange au Sourire NOUVEAU

41- Sainte Jeanne d'Arc NOUVEAU

42- 

 

Icônes Franciscaines

 

1- La Dormition de Saint François (D'après Giotto)

2- Saint François et Saint Pio

3- Saint François et le Crucifié

4- Saint François et le sultan

5- Saint François au Sacro Speco

6- Saint Maximilien Kolbe

7- Saint Jean XXIII

8- Sainte Claire et Saint Yves

9- Saint Bonaventure

10- Sainte Eglisabeth de Hongrie

11- Saint François d'Assise, Patron des animaux (Grande Taille)

12- Le Transitus de Saint François (Grande Taille)

13- Icône Laudato Si (Grande Taille)

14- Saint Lucchese et Bona Dona (Grande Taille)

15- Saint Jean-Marie Vianney (Grande Taille)

16- Saint François d'Assise (D'après Cimabue) NOUVEAU

17-18 -Icônes du Jubilé Franciscain NOUVEAU

19- Les premiers Franciscains de France NOUVEAU

20- Bienheureux Franz Jägestatter NOUVEAU

21- Saint François d'Aquitaine (petite Taille) NOUVEAU

22- Saint François d'Aquitaine (Grande Taille) NOUVEAU

23- Bienheureuse Marie Céline de la Présentation NOUVEAU

24- Icône Laudato Si (2e version) (Grande Taille)

25- Le Transitus de Saint François (Grande Taille)

26- Le Dépouillement de Saint François NOUVEAU

27- Bienheureuse Marie-Céline de la Présentation (Version 1) Grande Taille NOUVEAU

28- Bieneheureux Pacifique NOUVEAU

29- Bienheureux Pacifique 2 NOUVEAU

30- Saint Maximilien Kolbe NOUVEAU

 

Icônes Celtes et Bretonnes

 

1- Croix Celtique

2- La Trinité Celte

3- Saint Joseph d'Arimathie 

4- Santez Anna, Mamm di Mamm di Doué

5- Saint Yves

6- Intron Santez Anna

7- Sant Yann Divotoù (Saint jean le Déchaussé)

8- Distro Saint Paol ouzh Doué (La Conversion de Saint Paul)

9- Sant Loeiz-Varia Grignion ar Moñforzh (Saint Louis-Marie Grignion de Monfort) 

10- Trugarezek evel an Tad

11- Sant Yoakim (Saint Joachim) 

12- Varia Tron ar Furnezh

13- Intron Varia ar Azvent

14- Santel Patromez ar Breizh

15- Intron-Varia ar Virtuzioù

16- Dimeziñ ar Mamm di Doué (Le Mariage de la Mère de Dieu)

17- Setu Den (Voici l'Homme)

18-  Sant Koulman

19- Kouskedigezh d'ar Intron-Santez Anna (La Dormition de Sainte Anne) NOUVEAU

20- Gouel ar Steredenn NOUVEAU

21- Kalonoù Unanet ar Jezus ha Varia NOUVEAU

22- Saint Joseph qui dort NOUVEAU

23-

 

 

 

Les dessins disponibles sont réalisés en format A4, (petite taille) pour le prix de 30 euros (frais de port et d'envoi compris), et en format A3 (grande taille) pour le prix de 75 euros (frais de port et d'envoi non inclus). Ils peuvent aussi être réalisés en d'autres formats, me contacter pour cela. (Prix a débattre selon la taille).

 

Réalisation de vos portraits

 

Sur demande, je peux aussi réaliser les portraits que vous désirez, comme par exemple ceux de mon grand Père, Claude Drouin, ou encore de mon père. Me contacter pour plus d'informations.

 

 

Vous désirez acquérir ou commander un dessin présent dans cette liste,

vous désireriez un autre dessin que ceux que je viens de vous présenter (saints patrons, icônes, portaits, etc...)

 

Vous pouvez me contacter

 

Soit par le biais de la Page facebook d'Icônes et Dessins,

 soit en me laissant un message dans l'espace "contactez l'auteur" situé en haut de la colonne de gauche

soit par mail à franck.monvoisin.33@gmail.com.

 

Dernière mise à jour de la page, le 18 octobre 2017

 

Posté par fmonvoisin à 14:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Carnet de commandes

Carnet de commandes

 

Bonjour... Voici la liste complète des dessins en cours de réalisation, comprenant les commandes ainsi que les icônes que j'ai écrit et que j'avais mis d'attente... Du travail pour un bon bout de temps donc... Voici ce qui est à faire pour cette année 2017:

 

Commande de N. R.

Commande 1

 

Finalisées:

1 ND de la Salette

2 St Mutien Marie

3 St Nom de Jésus

4 Dormition Sainte Anne

5, 6, 7, 8, Les 4 évangélistes (4 icônes)

9, Dieu le St Esprit

10 portrait du Bx Edouard Poppe

11 Vierge du Pays de Retz

12- Croix de la Salette

13- Saint Joseph qui dort

14- Sainte Rita de Cascia

15-16 Les Colonnes de l'Eglise

17- L'Eucharistie (Christ prêtre)

18- St Joseph, gardien des cœurs de jésus et de marie

19- Bienheureux Franz Jägestatter

20- Les Premiers Franciscains de France

21- La miséricorde Divine (Précieux Sang)

22- Saint François d'Aquitaine

23- Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

24- Le Trône de la Justice

25- Sainte Quitterie d'Aire

26- Le Dépouillement de Saint François

27- Saint Didier

28- Bienheureux Isidore de Loor

29- Notre Dame de la Trinité

30- L'Ange au Sourire

 

En cours de réalisation

 

29- Apparition de la Salette MISE EN COULEURS EN COURS

32- ND de Pâques MISE EN COULEURS EN COURS

32- St Jean Paul II MISE EN COULEURS EN COURS

33- Saint Joachim et Anne MISE EN COULEURS EN COURS

34- Saint Pey Berland et Notre Dame d'Aquitaine MISE EN COULEURS EN COURS

35- Le Christ Roi de l'Univers MISE EN COULEURS EN COURS

 36 Icône des Saints Pauvres MISE EN COULEURS EN COURS

 38 Marie qui défait les nœuds MISE EN COULEURS EN COURS

 

Ecrites


 

39 Saint Charbel

40 Herman Cohen

 

En écriture

 

41- Chemin de Croix (traditionnel) (Cadeau).

 

Commande 2

 

Finalisées

1- Icône de Dieu le Père (D'après Mère Eugenia Ravasio)

2- Icône du Jubilé Franciscain

3- Notre Dame de Schönstatt

4- Notre Dame de la Divine Miséricorde

5 - Miséricorde Divine (Précieux Sang)

6- Le Christ Libérateur

7- La Sainte Trinité (Hildegarde de Bingen)

8-  Bienheureux Pacifique

9- Notre Dame d'Aquitaine

10- Saint Maximilien Kolbe

11- Les 7 archanges

12- Sainte Jeanne d'Arc

13- Bienheureux Pacifique (Version 2)

 

En cours de réalisation

 

14- Sainte Jacqueline d'Assise (Transitus de Saint François) MISE EN COULEURS EN COURS

15- Notre Dame de l'Esprit Saint MISE EN COULEURS EN COURS

16- La Croix celtique de Jelling MISE EN COULEURS EN COURS

17- Saint François et le Sultan MISE EN COULEURS EN COURS

18- Saint François Troubadour de la Création MISE EN COULEURS EN COURS

19- Saint François et le Sultan MISE EN COULEURS EN COURS

20-  La crucifixion de Saint Pierre MISE EN COULEURS EN COURS

21- Saint François et le Lépreux MISE EN COULEURS EN COURS 

22- Apparition de Saint Michel Archange à Saint Aubert MISE EN COULEURS EN COURS 

23- Sainte Sylvie de Rome MISE EN COULEURS EN COURS 

24- Marie qui défait les noeuds MISE EN COULEURS EN COURS 

 

 

 

Ecrites

 

25 Saint Martin de Tours

26 Les enfants Nantais 

27 Saint Joseph

28 La Trinité d'Amour

29 La Madone del Sangue de Ré

30 Notre Dame qui défait les noeuds 

31 L'Agneau de Dieu

32 Marie Olive du Christ Roi

33 Sainte Bernadette Soubirous

34 Saint François de Sales

35 Saint Vincent de Paul

36 L'adoration de l'Agneau Mystique

37 Les 1ers Franciscains de France (2e version)

38- Saint Antoine de Padoue

 

En écriture

 

39 Saint François à Saint Damien 

40- La Mère Trois Fois Admirable de Schönstatt

 

Cadeau: Chemin de Croix Evangélique (en format 10/15)

Cadeau: Notre Dame de Beauraing (Grande Taille (Finalisée)

 

Commande Mgr Raphaël Steck

 

1 La Dame de tous les Peuples (Grande taille A3) Mise en couleurs en cours

2 Jésus et Marie Madeleine (en cours d'écriture)

3 Le Saint Sacrement (Vision de Mgr Vachère)

 

 

Père Ontzlake Brown

 

St Evagre le Pontique et St Didyme l'Aveugle (En cours d'écriture)

 

Famille Franciscaine

 

Icônes de Saint François d'Aquitaine (Saint François et 10 les Cathédrales d'Aquitaine) et du "Cantique des Créatures" (Formation Franciscaine du Sud ouest), La Dormition de St François et Dormition de la Bienheureuse Marie de la Passion (Franciscaines Missionnaires de Marie de Bordeaux).

Icône du Jubilé du 8e centenaire de l'arrivée des Frères en France (Organisation du Jubilé du 8e Centenaire) (Icône de Grande Taille). Bienheureuse Marie Céline de la Présentation (Clarisses de Nérac) et Icônes de Saint François pour les engagés et pour les Fraternités de Nérac, Tarbes et Pau.

 

Icônes en écriture

 

Grandes Tailles A3

 

Les 7 allégresses de St Joseph

Vita de Saint Jean Paul II

Les Saints Patrons de l'AID

Sainte Rita de Cascia

 

Notre Dame de la Divine Providence

Notre Dame qui défait les épines

Saint François Laudato Si

Saint Maximilien Kolbe

Vita de Saint François d'Assise

Vita de Sainte Claire d'Assise

Vita de Saint Martin

 

Icône de Très grande Taille
(En dessus du format A3)

 

Toutes les icônes qui suivent sont déjà écrites depuis un bon moment déjà:

Dans l'ordre du niveau de réalisation

Bienheureuse Marguerite Bays (Finalisée a besoin de retouches)

Madonna dell'Arco (Finalisée, finitions)

ND de Lourdes (Retouches et finalisations)

 

Christ Roi de France

St Tarcisius

Ste Elisabeth de Hongrie

Saint Antoine de Padoue

Sainte Monique

 

Reine du Saint Rosaire de Pompéi

Notre Dame du St Secours

Les Trois Saints Coeurs Unis (Coeurs de Jésus, Marie, Joseph)

La Sainte Famille

Le Roi David dansant devant l'Arche d'Alliance

Saint Paul de la Croix

Saint Denys de Paris

Bx John Henry Newman

ND du Sacré Coeur

 

A propos des moyens de paiement

 

Pour faciliter les paiements des dessins, un système de paiement sécurisé, via Paypal, a été ouvert depuis le mois de mai 2017. Possibilité également de régler via la Western Union, par chèque et par mandat postal. Ayant eu assez régulièrement un certain nombre de mauvais payeurs, qui commandent les dessins et ne les règlent pas, les dessins devront donc dorénavant être réglés dès la commande.

 

 

Pour toutes commandes, vous pouvez me contacter soit par le biais de facebook sur la page publique d'Icônes et Dessins,

soit en me contactant par mail à franck.monvoisin.33@gmail.com

soit en me laissant un message par la section "contacter l'auteur", située tout en haut de la colonne gauche.

 

Mise à jour de la page, le 18 octobre 2017

Posté par fmonvoisin à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Sainte Jeanne d'Arc

Ste Jeanne d'Arc

Sainte Jeanne d'Arc

Réalisation octobre 2017

Icône disponible sur demande

 

Sainte Jeanne d'Arc

Sainte Patronne de la France

1412-1431

 

Sainte Jeanne d’Arc montre une fois de plus, et d’une manière particulièrement éclatante, deux choses : combien Dieu aime la France et comme il est vrai qu’Il Se plaît à choisir les plus faibles instruments pour l’accomplissement des plus grandes choses.

Jeanne d’Arc naquit à Domremy, dans la Lorraine actuelle, le 6 janvier 1412 ; ses parents, Jacques d’Arc et Isabelle Romée, étaient des cultivateurs faisant valoir leur petit bien. La première parole que lui apprit sa mère fut le nom de Jésus ; toute sa science se résuma dans le Pater, l’Ave, le Credo et les éléments essentiels de la religion. Elle se confessait et communiait très régulièrement ; tous les témoignages contemporains s’accordent à dire qu’elle était "une bonne fille, aimant et craignant Dieu", priant beaucoup Jésus et Marie. Son curé put dire d’elle : "Je n’ai jamais vu de meilleure chrétienne, et il n’y a pas sa pareille dans toute la paroisse."

La France était alors à la merci des Anglais et des Bourguignons, leurs alliés ; la situation du roi Charles VII était désespérée. Mais Dieu Se souvint de Son peuple, et afin que l’on vît d’une manière évidente que le salut venait de Lui seul, Il Se servit d’une humble fille des champs. Jeanne avait treize ans quand l’Archange saint Michel lui apparut une première fois, vers midi, dans le jardin de son père, lui donna des conseils pour sa conduite et lui déclara que Dieu voulait sauver la France par elle. Les visions se multiplièrent ; l’Archange protecteur de la France était accompagné de sainte Catherine et de sainte Marguerite, que Dieu donnait à Jeanne comme conseillères et comme soutien.

Jusqu’ici la vie de Jeanne est l’idylle d’une pieuse bergère ; elle va devenir l’épopée d’une guerrière vaillante et inspirée ; elle avait seize ans quand le roi Charles VII, convaincu de sa mission par des signes miraculeux, lui remit la conduite de ses armées. Bientôt Orléans est délivrée, les Anglais tremblent et fuient devant une jeune fille. Quelques mois plus tard, le roi était sacré à Reims.

Dans les vues divines, la vie de Jeanne devait être couronnée par l’apothéose du martyre : elle fut trahie à Compiègne, vendue aux Anglais, et après un long emprisonnement, où elle subit tous les outrages, condamnée et brûlée à Rouen (30 mai 1431). Son âme s’échappa de son corps sous la forme d’une colombe, et son coeur ne fut pas touché par les flammes.

L’Église a réhabilité sa mémoire et l’a élevée au rang des Saintes. Jeanne d’Arc demeure la gloire de la France, sa Protectrice puissante et bien-aimée. Elle a été déclarée sa Patronne secondaire par un Bref du Pape Pie XI, le 2 mars 1922.

 

(Texte extrait du site viechretienne.catholique.org).

 

Posté par fmonvoisin à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'Ange au Sourire

L'Ange au Sourire

L'Ange au Sourire

(D'après une icône réalisée par Madame Yolande Denneulin)

Réalisation octobre 2017

Icône disponible sur demande

 

L'ange au sourire ou le sourire de Reims

 

L’Ange au Sourire de la cathédrale de Reims est sans doute l’une des œuvres les plus célèbres de la statuaire médiévale… Les anges sont très nombreux autour de la cathédrale de Reims. Pourquoi, l’un d’entre eux, a-t-il aujourd’hui volé la vedette à ses confrères ? (Extrait de la préface de Patrick Demouy du livre « L’ange au Sourire » de Yann Harlaut). En effet la statuaire de la cathédrale de Reims  (2 303 sculptures) comprend de nombreux anges très souvent souriants.

Alors pourquoi l’ange du portail nord de la façade principale est-il appelé « Ange au Sourire » ? Lors de la Grand Guerre, la ville de Reims a été pilonnée pendant quatre ans par les tirs d’artillerie de l’armée allemande. Le 19 septembre 1914, suite à un bombardement, l’échafaudage situé sur le portail nord s’enflamme et le feu se communique à la charpente de l’édifice. Une poutre de l’échafaudage en feu s’effondre et décapite l’ange. Sa tête tombe sur le sol quatre mètres plus bas et se brise en une vingtaine de morceaux, soigneusement ramassés et mis en sécurité dans les caves de l'archevêché. L'architecte Max de Sainsaulieu les découvre le 30 novembre 1915. 

Le sourire énigmatique de cet ange devient pendant la première guerre mondiale le symbole de la cathédrale martyre, puis rapidement le symbole de la ville de Reims. Il porte depuis le nom d' « Ange au Sourire », appellation emblématique de la ville de Reims. Après la guerre, à partir des fragments d'origine, un moulage est réalisé (il est conservé au musée des monuments français) et la tête reconstituée. L'ange retrouve sa tête le 13 février 1926. (Texte extrait du site www.amis-cathedrale-reims.fr).

Posté par fmonvoisin à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Notre Dame de la Trinité

ND de la Trinité

Notre Dame de la Trinité

Réalisation octobre 2017

Icône disponible sur demande

 

Notre Dame de la Trinité

 

Origine

 

Dévotion des trois Ave

 

Depuis le XIIIe siècle les fidèles aiment supplier la Mère du Seigneur en récitant chaque jour, avec persévérance, les trois "Je vous salue, Marie". Cette prière nous rappelle notre vocation à entrer, comme Marie, dans une communion de Vie avec les Trois Personnes de la Sainte Trinité. Au début du XXe siècle, l'essor de la dévotion à Notre-Dame de la Trinité est né du désir apostolique du père Jean-Baptiste, frère Capucin du Couvent de Blois. Il consacra toute sa vie à la prédication et à l'extension de la prière des trois Ave Maria. Lui succéda le Père Clovis de Provin, dont l'action s’exerça tout au long de l'entre-deux-guerre. Il eu le projet et fut l'artisan de l'édification de la Basilique. L'Oeuvre recevait de l'Eglise la mission de diffuser cette dévotion.

 

Construction à rebondissements

 

L'histoire de la construction est pleine de péripéties. La projet très ambitieux du Père Clovis, pour qui rien ne semblait trop beau pour honorer Notre Dame et ses fidèles, fut à l'époque taxé de témérité. L'église fut commencée en 1932 sous la conduite de Charles-Henri Besnard. Sa construction, un moment interrompue pour malfaçons et procès, fut reprise en 1935 par l'architecte Paul Rouvière qui imprima sa marque à l'édifice. Elle fut achevée par le Père Grégoire avec l'architecte Yves-Marie Froidevaux en 1949, année de consécration de l'église, et le titre de Basilique fut accordé par Pie XII en 1956. (Source, site du internet du Sanctuaire de Notre Dame de la Trinité de Blois : www.sanctuaire-trinite.com)

 

La Basilique

 

La basilique Notre-Dame de la Trinité présente une grande homogénéité architecturale et décorative : elle est considérée comme un édifice majeur de l'art sacré de l'entre-deux-guerres. L'intérieur de la basilique frappe par le chatoiement des couleurs qui tombent des 14 grandes verrières. Illustrant les mystères de Marie dans l'histoire du salut, au cœur de la Trinité, elles sont l’œuvre de Louis Barillet, de Jacques Le Chevallier et de Théodore-Gérard Hanssen. La mosaïque de la voûte au-dessus du maître-autel vient clore la catéchèse développée dans les verrières de la nef. De chaque côté de la nef à mi-hauteur se déroule une frise sculptée monumentale, œuvre du sculpteur Jean Lambert-Rucki, qui est le chemin de croix de la basilique. Les mosaïques du plafond sont l'œuvre de Marthe Flandrin. La basilique dans son ensemble, ainsi que le cloître, les galeries et le préau, les bâtiments conventuels, les vitraux (réalisés par Théodore-Gérard Hanssen, Louis Barillet et Jacques Le Chevallier) sont inscrits au titre des monuments historiques en 1994. Cet arrêté est annulé, et le bâtiment classé par arrêté du 28 novembre 1996. L'ensemble du domaine, comprenant la basilique, le couvent des Frères Mineurs Capucins, le foyer (pour l'hébergement et la restauration) et un vaste parc, est un important centre de pèlerinage marial et franciscain. (Source : wikipedia).

 

Neuvaine à Notre Dame de la Trinité

 

Notre Dame de la Trinité, fille et Servante du Père des Cieux,

nous te proclamons bienheureuse! Le Seigneur t'a choisie dès avant la création du monde pour accomplir son œuvre d'amour. Eve nouvelle, par ton obéissance, l'humanité retrouve la beauté qu'elle avait perdue par le péché. Accompagne notre marche dans la foi. Enseigne-nous l'abandon simple et joyeux à la volonté du Père. Vierge attentive à la Parole du Seigneur, aide-nous dans nos efforts contre le mal qui nous éloigne de Dieu. A l'heure de l'épreuve, du doute et de la tentation, sois avec nous. Apaise nos soucis, guéris nos blessures, remplis-nous de patience, soutiens notre espérance. Donne-nous un cœur attentif, qui accueille avec tendresse et compassion nos frères souffrants et brisés. Mère de Miséricorde apprends-nous à aimer, et nous découvrirons la joie du pardon.


O Marie, par ton Fils et dans l'Esprit-Saint, conduis-nous au Père. 

Notre-Dame de la Trinité, prie pour nous. AVE MARIA...

 

Notre Dame de la Trinité, Mère de Notre Seigneur Jésus-Christ,

tu es bénie entre toutes les femmes!Tu as été comblée de grâce par Dieu, pour être la Mère de son Fils Bien-Aimé. En ton sein virginal, le Verbe de Dieu s'est fait homme afin de sauver l'homme. Au pied de la croix tu as reçu le testament de Jésus ton Fils et tu es devenue notre Mère. Toi que le Rédempteur associe pleinement à son mystère de Pâques nous avons recours à ta protection. Montre-toi notre Mère et donne-nous le Christ, source de Vie et d'Amour. Aide-nous à demeurer fidèles à notre baptême en faisant tout ce que ton Fils nous enseigne dans l'Evangile. Mère des croyants, puissions-nous à ton exemple, rayonner la Paix et la Joie du Ressuscité. Fais que les hommes découvrent le Christ, Lumière des nations.

O Marie, par ton Fils et dans l'Esprit-Saint, conduis-nous au Père.

Notre-Dame de la Trinité, prie pour nous. AVE MARIA...

Notre Dame de la Trinité, Epouse Virginale,

à la plénitude des temps l'Esprit-Saint t'a couverte de son ombre pour que tu sois l'arche de l'Alliance Nouvelle. Le Seigneur fait en toi des merveilles et par toi sont bénies toutes les familles de la terre. Dans l'Eglise naissante, avec les apôtres, tu as imploré le Don de l'Esprit -Saint. Regarde avec bonté l'Eglise dont tu es la Mère et la parfaite image. Qu'elle soit, comme toi, disponible aux appels de l'Esprit, fidèle aux exigences du Royaume de Dieu et de sa justice. Soutiens sa mission au service de l'Evangile, et que les ouvriers ne manquent jamais à la moisson du Seigneur. Appelle l'Esprit sur l'Eglise, afin que la communion fraternelle l'emporte sur les germes de division. Mère du Rédempteur, nous remettons entre tes mains nos intentions les plus chères, présente-les au Seigneur et obtiens-nous la grâce de les voir exaucées. Étoile de notre vie, guide nos pas jusqu'à la cité du Ciel, où les saints, déjà rassemblés, chantent avec toi la gloire de l'éternelle Trinité. 

 

O Marie, par ton Fils et dans l'Esprit-Saint, conduis-nous au Père.

Notre-Dame de la Trinité, prie pour nous. AVE MARIA...

 


Saint Maximilien Kolbe

St Maximilien Kolbe

Saint Maximilien Kolbe

Réalisation octobre 2017

Icône disponible sur demande

 

Saint Maximilien Kolbe

1894-1941

 

Il naît à Lodz en Pologne. Il entre à 16 ans chez les Franciscains conventuels de Lvov. En 1917, alors qu'il est encore étudiant, il fonde avec quelques frères "la Milice de l'Immaculée", mouvement marial au service de l'Eglise et du monde. Prêtre en 1918, il enseigne la philosophie et l'histoire. Dès 1922, il fonde un mensuel pour diffuser la pensée de la Milice et, un peu plus tard, il crée un centre de vie religieuse et apostolique appelé "la Cité de l'Immaculée". En 1930, il se rend au Japon où il fonde encore une autre "Cité". Maximilien est très soucieux de la diffusion de la pensée religieuse par les moyens modernes, les medias. Il rentre définitivement en Pologne en 1936. Fait prisonnier en 1939, battu, libéré, puis de nouveau arrêté en février 1941, il est déporté au camp d'Auschwitz en mai. A la suite d'une évasion, dix prisonniers sont condamnés à mourir de faim enfermés dans un bunker. Parmi eux, un père de famille. Maximilien s'offre de mourir à sa place. On lui demande "Qui es-tu ?" - "Prêtre catholique". Il meurt dans le bunker, le dernier après avoir aidé ses compagnons dans la patience, la paix et le réconfort. Le père de famille sera présent au jour de la canonisation du P. Kolbe à Rome. (Source du texte: nominis.cef.fr).

 

Le 17 octobre 2017, la Mission de l'Immaculée (Milice de l'Immaculée), (dont je fais partie) a célébré ses 100 ans. Cette icône a été réalisée à cette occasion... F.M.

 

Pour plus de renseignements sur la Mission de l'Immaculée et sur Saint Maximilien Kolbe: www.immaculee.org

Les 7 Archanges

Les 7 Archanges

Les 7 archanges

Réalisation octobre 2017

Icône disponible sur demande

 

Les sept Saints Archanges

 

Michel - Gabriel - Raphaël - Uriel - Jehudiel – Sealtiel - Barachiel

 

On trouve dans la Bible deux passages qui nous parlent déjà des sept Archanges :

 

†   Dans l'Ancien Testament, cela se trouve dans le Livre de Tobie (XII, 15) :

Mois, suis Raphaël, un des sept Anges qui se tiennent et entrent devant la Gloire du Seigneur. "

 

†   Dans le Nouveau Testament, Saint Jean écrit dans son Apocalypse (1,4) :

" A vous grâce et paix de la part de Celui qui est, qui était et qui vient, de la part des Sept Esprits qui sont devant son trône. "

 

Les sept Saints Anges ont déjà été invoqués et honorés dans l'Eglise primitive et en particulier les Saints Archanges : Michel, Gabriel et Raphaël qui sont mentionnés par leur nom dans l'Evangile. Les autres Saints Anges furent également connus par leur nom grâce à des révélations privées, et ils furent aussi honorés dans l'Eglise.

Les sept Saints Anges ont le privilège particulier de se tenir devant le trône de Dieu. Par leur profonde humilité et leur grande fidélité dans l'accomplissement de la volonté divine, ils ont gagné ce privilège grâce à leur victoire personnelle lors de l'épreuve qu'ils ont dû subir. Ils étaient et sont encore toujours ceux qui commandent aux Armées célestes, fidèles exécutrices des volontés divines, et ce sont eux qui les commanderont encore lors du combat final.

Saint Michel, qui est à leur tête, ainsi que Gabriel, Raphaël, Uriel, Jehudiel, Sealtiel et Barachiel dirigent leurs légions contre les puissances infernales et combattent pour Marie, qui est leur Reine. Ils combattent particulièrement les sept grands démons qui, depuis le commencement, répandent parmi les hommes, les vices et les sept péchés capitaux, à savoir : l'orgueil, l'avarice, l'envie, la colère, la gourmandise, la luxure et la paresse.

L'invocation faite aux sept Saints Archanges et à leurs légions apporte une bénédiction particulièrement grande, et il est d'autant plus nécessaire d'avoir recours à eux en cette époque de fin des temps qui est la nôtre.

 

(Texte extrait du site sandamiano.centerblog.net)

Posté par fmonvoisin à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Bienheureux Isidore de Loor

 

Bx Isidore de Loor

 

Bienheureux Isidore de Loor

Réalisation octobre 2017

Icône disponible sur demande

 

Le Bienheureux Isidore de Saint Joseph

1881-1916

 

Isidore de Loor naît à Vrasene (diocèse de Gand) dans la Belgique d'expression flamande. Il fait partie d'une famille très pieuse qui compte trois enfants. Il va à l'école jusqu'à l'âge de douze ans et travaille ensuite à la ferme avec son père. Il est le premier de son village à s'intéresser aux techniques modernes d'élevage, mais ce qu'il préfère avant tout, c'est l'apostolat paroissial: catéchisme, etc.

A 26 ans il prend la résolution d'être religieux. Or cette année-là, en 1907, il suit une mission populaire prêchée par des Rédemptoristes dans un village voisin. L'un d'entre eux auquel il se confesse, voyant son amour pour la Croix, lui conseille d'entrer chez les Passionnistes. Le 15 avril 1907, il entre donc dans un couvent de cet Institut à Ere au diocèse de Tournai et le 8 septembre de la même année, en la Fête de la Nativité de la sainte Vierge, il prend l'habit et le nom d'Isidore de Saint Joseph. Le 13 septembre 1908, veille de la Fête de la sainte Croix, il fait profession comme frère lai (ou frère coadjuteur, c'est-à-dire non prêtre). Son maître des novices, pourtant sévère et exigeant, reconnaît en lui le modèle parfait du passionniste.

Saint Paul de la Croix (1649-1775), le Fondateur, voulait que les frères coadjuteurs soient comme des "mères" pour ceux de la Congrégation. Effectivement, Isidore fait preuve d'un amour vraiment maternel dans ses emplois de cuisinier, jardinier et portier. Il dit sa joie de collaborer par sa vie cachée à l'apostolat des prêtres de la Congrégation. "Je ne me suis pas fait religieux – écrit-il – pour courir après la vanité et les biens de la terre, mais pour faire totalement la volonté de Dieu." Cette conformité au bon vouloir divin est telle que, de son vivant, on l'appelle "le Frère de la volonté de Dieu". Et il adhère pleinement aux desseins de Dieu sur lui, même dans les moments plus difficiles, car son école est le Calvaire. "Au pied de la Croix – écrit-il – on apprend combien Dieu nous aime et combien nous devons répondre à cet amour". Il sait donner à toute valeur chrétienne, ou simplement humaine, une valeur rédemptrice: la famille, l'amour, la vie en société, le respect de la nature, le travail et les loisirs, et la liturgie. Dans tout cela, il sait apporter la lumière et la sagesse de la croix grâce auxquelles il transfigure et élève toute chose, et il le fait sans se mettre en avant, avec une grande simplicité.

En 1911, on doit lui ôter l'œil droit atteint de gangrène: on diagnostique un cancer. Désormais la souffrance ne le quittera plus. "Le bienheureux Isidore – déclare le Pape – est un frère qui a su comprendre à fond la valeur et la fécondité de la Croix (cf. 1 Cor. 1-2), réalisant ainsi de façon éminente l'idéal du Passionniste. Il sut voir dans la Croix la source de toute consolation, une inspiration pour les entreprises les plus nobles de la justice, de la charité et de la miséricorde: il sut vivre le mystère de la Croix comme la voie royale du salut et de la sainteté." (discours aux Passionnistes le lendemain de la béatification). En 1916, en pleine guerre, le cancer se généralise. Le soir du 6 octobre, les douleurs deviennent intolérables. Isidore, assis sur une chaise, la tête dans les mains, murmure doucement les invocations qu'on lui suggère. Il meurt le même jour, âgé de 35 ans. Son tombeau au couvent de Courtrai devient un lieu de pèlerinage où s'obtiennent des grâces innombrables.

" La vraie sagesse, celle la Croix, n'apparaît qu'aux humbles et à ceux qui cherchent la vérité, en refusant les apparences de la fausse sagesse. C'est cela l'enseignement courageux et linéaire du bienheureux Isidore. " (Texte extrait du Site de l'Abbaye de Port Valais).

 

Bienheureux Pacifique

Bx Pacifique1

Bienheureux Pacifique

(Première version)

Réalisation septembre 2017

 

 

Bx Pacifique 2

Bienheureux Pacifique

(Deuxième version) 

Réalisation octobre 2017

 

Ces icônes sont disponibles sur demande 

 

Le Bienheureux Frère Pacifique de la Marche

Compagnon de Saint François d'Assise

Religieux du 1er Ordre

+ en 1230

Fête le 10 juillet

 

 

« Au moment où le séraphique saint François commençait à évangéliser les villes et les campagnes de l'Italie, et à opérer partout sur son passage les plus étonnantes conversions, vivait dans les cours et les palais des grands un personnage devenu l'une des gloires religieuses de ce pays. Il était du nombre de ceux qu'on appelait en Provence trouvères ou troubadours. L'empereur Frédéric II l'avait couronné en qualité de prince des poètes, ce qui le faisait nommer ordinairement le Roi des vers.

Un jour qu'il traversait le petit bourg de San-Severino, il entra dans l'église d'un monastère pour y entendre la prédication. C'était François d'Assise lui-même qui parlait aux fidèles assemblés. Notre troubadour ne le connaissait point, encore; mais, pendant qu'il écoutait attentivement les yeux fixés sur le visage du Saint, il vit comme deux épées lumineuses former une croix sur sa tête et deux autres sur sa poitrine. Frappé de cette vision, le jeune mondain reconnaît tout le néant des vanités auxquelles il a livré sa vie; il vient, le sermon fini, se jeter entre les bras de saint François et lui demande de le recevoir au nombre de ses disciples. Le Saint rendit grâces au Seigneur en voyant ce nouveau fils spirituel passer presque sans intervalle des agitations du siècle à la paix de Jésus-Christ il le nomma frère Pacifique.

En 1216, la mission de France fut confiée au nouveau franciscain,qui commença, avec plusieurs frères, à prêcher en différents lieux. Ils supportaient le froid, le chaud et toutes les incommodités des saison : sans jamais se plaindre. S'il y avait dans la localité une église on communauté dans laquelle on chantât l''office des matines durant la nuit, ils s'y transportaient tous ensemble ; sinon ils les récitaient en particulier, à la maison qu'ils habitaient. La première partie de la journée était consacrée à adorer Jésus-Christ dans le Saint-Sacrement de l'autel, et si personne à midi ne leur avait fourni un peu de nourriture, ils allaient demander l'aumône de porte en porte. Le reste du jour, jusqu'au soir, était employé à visiter les hôpitaux, à consoler les pauvres, à soigner les lépreux, à soulager les malades et tous ceux qui étaient dans quelque besoin spirituel ou corporel.

Telle était la conduite simple et édifiante du frère Pacifique et de ses compagnons. Sa qualité de ministre provincial de la mission de France l'obligea de parcourir une partie considérable du royaume. Arrivé dans le Hainaut, il fut puissamment aidé dans ses pieuses entreprises par la comtesse Jeanne, fille de Baudouin de Constantinople. On vit s'élever bientôt dans ces contrées des maisons de l'Ordre à Lens, à Saint-Trond, à Valenciennes, à Gand, à Arras, à Bruges et à Oudenarde. Toutes ces communautés furent en peu de temps remplies de religieux, qui répandaient au loin la bonne odeur des vertus de Jésus-Christ. Le frère Pacifique mourut vers le milieu du XIIIe siècle, dans le monastère des Franciscains de Lens, qui parait avoir été le premier de tous ceux qui furent fondés dans le nord de ]a France ». (Extrait des petits Bollandistes, par l'Abbé Guérin, Volume 8, publié en 1876).

 

Nous avons célébré en 2017, le 8e centenaire de son arrivée sur le territoire Français, du mercredi des Cendres jusqu'à la fête de Saint François d'Assise. Il n'existait aucune représentation de lui, ce qui est à présent chose faite par cette icône qui a été réalisée à l'occasion de la clotûre de cette année jubilaire.

 

Mise a jour de la page: le 18 octobre 2017

26 septembre 2017

Notre Dame d'Aquitaine

ND d'Aquitaine1

Notre Dame d'Aquitaine

Réalisation septembre 2017

Icône disponible sur demande

 

68318949_9981746eb8_b

Notre Dame d’Aquitaine

 

La statue de Notre Dame d’Aquitaine se trouve au sommet de la Tour Pey Berland, qui est le beffroi de la Cathédrale Saint André de Bordeaux. Cette tour, isolée de la Cathédrale fut construite entre 1440 et 1500, à l’initiative du Saint Archevêque de Bordeaux qui lui a donné son nom.

Au XVIIIe siècle, la flèche du beffroi fut tronquée à la suite d’une forte tempête. En 1863 sur l’initiative du Cardinal Donnet, la statue, œuvre de l’orfèvre Jean-Alexandre Chertier, fut placée sur le sommet de la tour. La statue est tournée vers le village de Saint Raphaël, situé dans le Médoc, d'où était originaire l’Archevêque Pey Berland. Elle mesure 6 mètres et pèse 1, 3 tonnes. 

En 2002, la statue qui avait subi l’usure du temps a été restaurée, a retrouvé son éclat en étant sublimement recouverte de feuille d’or. Chaque année, autour de la Fête de l’Assomption de la Vierge Marie, une procession est organisée autour de la tour par les prêtres de la Cathédrale.

Cette icône a été réalisée à partir des croquis de Jean-Alexandre Chertier que j’ai consultés dans les fonds patrimoniaux de la Bibliothèque Municipale de Bordeaux Mériadeck.