Icônes et dessins

15 août 2017

Carnet de commandes

Carnet de commandes

 

Bonjour... Voici la liste complète des dessins en cours de réalisation, comprenant les commandes ainsi que les icônes que j'ai écrit et que j'avais mis d'attente... Du travail pour un bon bout de temps donc... Voici ce qui est à faire pour cette année 2017:

 

Commande de N. R.

Commande 1

 

Finalisées:

1 ND de la Salette

2 St Mutien Marie

3 St Nom de Jésus

4 Dormition Sainte Anne

5, 6, 7, 8, Les 4 évangélistes (4 icônes)

9, Dieu le St Esprit

10 portrait du Bx Edouard Poppe

11 Vierge du Pays de Retz

12- Croix de la Salette

13- Saint Joseph qui dort

14- Sainte Rita de Cascia

15-16 Les Colonnes de l'Eglise

17- L'Eucharistie (Christ prêtre)

18- St Joseph, gardien des cœurs de jésus et de marie

19- Bienheureux Franz Jägestatter

20- Les Premiers Franciscains de France

21- La miséricorde Divine (Précieux Sang)

22- Saint François d'Aquitaine

23- Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

24- Le Trône de la Justice

25- Sainte Quitterie d'Aire

26- Le Dépouillement de Saint François

 

27- Bienheureux Isidore de Loor MISE EN COULEURS EN COURS

28- Apparition de la Salette MISE EN COULEURS EN COURS

29- Notre Dame de la Trinité MISE EN COULEURS EN COURS

30- ND de Pâques MISE EN COULEURS EN COURS

31- St Jean Paul II MISE EN COULEURS EN COURS

32- St François (d'après Cimabue) MISE EN COULEURS EN COURS

33- Saint Joachim et Anne MISE EN COULEURS EN COURS

34- Saint Pey Berland et Notre Dame d'Aquitaine MISE EN COULEURS EN COURS

 

Ecrites


35 Icône des Saints Pauvres

36 Icône de l'Ange au Sourire

37 Marie qui défait les nœuds

38 

39 Saint Charbel

40 Herman Cohen

 

En écriture

 

41- Chemin de Croix (traditionnel) (Cadeau).

 

Commande 2

 

Finalisées

1- Icône de Dieu le Père (D'après Mère Eugenia Ravasio)

2- Icône du Jubilé Franciscain

3- Notre Dame de Schönstatt

4- Notre Dame de la Divine Miséricorde

5 - Miséricorde Divine (Précieux Sang) 

En cours de réalisation

 

6- Sainte Jacqueline d'Assise MISE EN COULEURS EN COURS

7- Notre Dame de l'Esprit Saint MISE EN COULEURS EN COURS

8- La Croix celtique de Jelling MISE EN COULEURS EN COURS

9- Saint Maximilien Kolbe MISE EN COULEURS EN COURS

10- Saint François et le Sultan MISE EN COULEURS EN COURS

11- Saint François Troubadour de la Création MISE EN COULEURS EN COURS

12- Saint François et le Sultan MISE EN COULEURS EN COURS

13-  La crucifixion de Saint Pierre MISE EN COULEURS EN COURS

14- Saint François et le Lépreux MISE EN COULEURS EN COURS

15- Bienheureux Pacifique MISE EN COULEURS EN COURS

 

Ecrites

 

16 Les 7 archanges

17 Saint Martin de Tours

18 Les enfants Nantais

19 Sainte Béatrice Da Silva

20 La Sainte Trinité (Hildegarde de Bingen)

21 La Trinité Celtique (réécriture)

22 Saint Joseph

23 La Trinité d'Amour

24 La Madone del Sangue de Ré

25 Notre Dame qui défait les noeuds

26 Sainte Jeanne d'Arc

27 Ecce Homo

28 Marie Olive du Christ Roi

29 Sainte Bernadette Soubirous

30 Saint François de Sales

31 Saint Vincent de Paul

32 Notre Dame du Cap

33 Jésus et Marie Madeleine

34 Le Divin Coeur de Dieu le Père

35 Marie qui défait les noeuds

36 Notre Dame d'Aquitaine

37 Les 1ers Franciscains de France (2e version)

 

En écriture

 

38 Saint François à Saint Damien

39- Icône de l'Ange au Sourire

40- La Mère Trois Fois Admirable de Schönstatt

 

Cadeau: Chemin de Croix Evangélique (en format 10/15)

Cadeau: Notre Dame de Beauraing (Grande Taille (Finalisée)

 

Commande Mgr Raphaël Steck

 

1 Les Cœurs Unis (Prête)

2 N.D. de Fatima (Prête)

3 La Dame de tous les Peuples (Grande taille A3) Mise en couleurs en cours

4 Jésus et Marie Madeleine (en cours d'écriture)

5 L'Ange Gardien de Gazinet (Grande Taille A3) (Prête).

 

Père Ontzlake Brown

 

St Evagre le Pontique et St Didyme l'Aveugle (En cours d'écriture)

 

Famille Franciscaine

 

Icônes de "Saint François et les Cathédrales d'Aquitaine" et du "Cantique des Créatures" (Fraternité Franciscaine du Sud ouest)
La Dormition de St François (FMM de Bordeaux)
Icône du Jubilé du 8e centenaire de l'arrivée des Frères en France (Organisation du Jubilé du 8e Centenaire) (Icône de Grande Taille). Bienheureuse Marie Céline de la Présentation (Clarisses de Nérac) et Icônes de Saint François pour les engagés et pour les Fraternités de Tarbes, Nérac, et Pau.

 

Icônes en écriture

 

Grandes Tailles A3

 

Les 7 allégresses de St Joseph

St Jean Paul II

Les Saints Patrons de l'AID

Via Lucis

Sainte Rita de Cascia

Notre Dame de la Divine Providence

Notre Dame qui défait les épines

Saint François

 

Icône de Très grande Taille
(En dessus du format A3)

 

Toutes les icônes qui suivent sont déjà écrites depuis un bon moment déjà:

Dans l'ordre du niveau de réalisation

Bienheureuse Marguerite Bays (Finalisée a besoin de retouches)

Madonna dell'Arco (Finalisée, finitions)

ND de Lourdes (Retouches et finalisations)

 

Christ Roi de France

St Tarcisius

Ste Elisabeth de Hongrie

Saint Antoine de Padoue

Sainte Monique

 

Reine du Saint Rosaire de Pompéi

Notre Dame du St Secours

Les Trois Saints Coeurs Unis (Coeurs de Jésus, Marie, Joseph)

La Sainte Famille

Le Roi David dansant devant l'Arche d'Alliance

Saint Paul de la Croix

Saint Denys de Paris

Bx John Henry Newman

ND du Sacré Coeur

 

A propos des moyens de paiement

 

Pour faciliter les paiements des dessins, un système de paiement sécurisé, via Paypal, a été ouvert depuis le mois de mai 2017. Possibilité également de régler via la Western Union, par chèque et par mandat postal. Ayant eu assez régulièrement un certain nombre de mauvais payeurs, qui commandent les dessins et ne les règlent pas, les dessins devront donc dorénavant être réglés dès la commande.

 

 

Pour toutes commandes, vous pouvez me contacter soit par le biais de facebook sur la page publique d'Icônes et Dessins,

soit en me contactant par mail à franck.monvoisin.33@gmail.com

soit en me laissant un message par la section "contacter l'auteur", située tout en haut de la colonne gauche.

 

Mise à jour de la page, le 15 août 2017

Posté par fmonvoisin à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Liste des dessins

Liste des dessins

(Pour les visionner cliquer sur les titres)

 

Chaque dessin représente plusieurs heures parfois même plusieurs jours de travail. Ces dessins sont faits dans le silence, la prière et la louange. Ils sont l'expression de ma prière et de ma méditation. Je ne place plus désormais dans cette liste que les nouveaux réalisés, car le nombre de dessins présent est assez conséquent... Tous sont vendus... Ceux présents ci après peuvent toujours etre refaits...

 

1- Dessins

 

 Dessins du Seigneur

 

Pour visualiser les dessins, cliquer sur les titres

 

1-Dieu le Père, (D'après Mère Eugenia E. Ravasio)

2- Dieu le Père, Visage

3-La Sainte Face de Jésus

4- La Nouvelle Alliance de la Miséricorde (grande taille)

5- 

 

Dessins de la Vierge Marie

 

1-

 

 

Dessins des Saints

 

1-Le coeur très chaste de Saint Joseph

2- Bienheureux Edouard Poppe NOUVEAU

3- Le Vénérable Léon Papin Dupont NOUVEAU

4-

 

 


Dessins Franciscains

 

1- Sainte Claire d'Assise

2- Notre Dame de la Trinité

3- Bienheureuse Marie de la Passion

4- 

 2- Icones

 

- Icônes du Seigneur

 

1- La plaie de l'épaule du Seigneur

2- La Trinité de Sainte Hildegarde de Bingen

3- La Sainte Trinité

4- Le Christ de la Miséricorde Divine

5- Le Saint Nom du Seigneur

6- Dieu le Père (D'après Mère Eugénia Ravasio)

7- La Présence de Dieu

8- Le Coeur Miséricordieux de Jésus

9- Setu Den! (Voici l'Homme)

10- Furnezh Doué (La Divine Sagesse) NOUVEAU

11- Le Divin Coeur de Dieu le Père englobant tous les coeurs

12- L'Arbre de Vie (Grande taille)

13- Le Saint Esprit NOUVEAU

14- Le Saint Nom de Jésus NOUVEAU

15- Le Christ Prêtre NOUVEAU

16- Dieu le Père (d'après Mère Eugenia Ravasio) NOUVEAU

17- Dieu le Saint Esprit

18- Le Trône de Justice NOUVEAU

19- La Miséricorde Divine (Précieux Sang) NOUVEAU

20- 

21- 

 

Icônes Mariales

 

1- Notre Dame de Lourdes

2- La Vierge des Pauvres de Banneux

3- Apparition de Notre Dame de Lourdes

4- Marie, Mère du Divin Amour

5- La Vierge de Prague

6- Notre Dame du Mont Carmel

7- Notre Dame du Sacré Coeur

8- Notre Dame du Refuge

9- Icône de la Vierge Africaine

10- Notre Dame de Clarté

11- Notre Dame de Rocamadour

12- Notre Dame du Saint Esprit

13- Notre Dame du Silence

14- La Vierge de Saint Luc

15- Marie, Mère du Bel Amour

16- Dimeziñ ar Mamm di Doué (Le mariage de la Mère de Dieu)

17- Notre Dame de Beauraing

18- Notre Dame de Banneux

19- Madonne de Stalingrad

20- Notre Dame des Prêtres (Grande taille)

21- Notre Dame de Condat

22- Notre Dame de la Salette NOUVEAU

23- Apparition de Notre Dame de la Salette NOUVEAU

24- Croix de Notre Dame de la Salette NOUVEAU

25- Notre Dame de la Pentecôte NOUVEAU

26- Notre Dame de Fatima NOUVEAU

27- Marie Mère de la Miséricorde Divine NOUVEAU

28- Notre Dame des Cordeliers de Bordeaux

29- Notre Dame d'Aquitaine

30- Notre Dame de Toutes Grâces de Martillac

31-

 

Icônes des Saints

 

1- La Vie Communautaire

2- Saint Joseph "Anima Mea"

3- Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

4- Saint Remacle

5- Saint Jean Paul II 

6- Bienheureux Paul VI

7- Les deux colonnes de l'Eglise

8- Saint Abbé Julio

9- Monseigneur Vilatte

10- Saint Abbé Julio (grande taille)

11- Les Neuf Choeurs des Anges (Grande Taille)

12- Saint Charbel Makkhlouf

13- Saint Matthieu

14- Saint Luc

15- Saint Marc

16- Saint Jean

18- Sainte Maria Goretti

19- Bienheureux Charles de Foucauld (Grande Taille)

20- Sainte Marie-Madeleine (Grande Taille)

21- Saint Jude Thaddée (Grande Taille)

22- Saints Louis et Zélie Martin (Grande Taille)

23- Bienheureux Pier Gorgio Frassatti (Grande Taille)

24- Sainte Philomène I (Grande Taille)

25- Sainte Philomène II (Grande Taille)

26- Origène d'Alexandrie NOUVEAU

27- Saint Mutien-Marie de Malonne NOUVEAU

28- Saint Jean Paul II

29- Saint Joseph, Gardien des Coeurs de Jésus et de Marie NOUVEAU

30- Sainte Rita de Cascia NOUVEAU

31- L'Ange Protecteur de Gazinet NOUVEAU

32- Père Jacques Hamel

33- Saint Pey Berland et Notre Dame d'Aquitaine (Petite Taille)

34- Saint Pey Berland et Notre Dame d'Aquitaine (Grande Taille)

35- Sainte Quitterie d'Aire NOUVEAU

36-

Icônes Franciscaines

 

1- La Dormition de Saint François (D'après Giotto)

2- Saint François et Saint Pio

3- Saint François et le Crucifié

4- Saint François et le sultan

5- Saint François au Sacro Speco

6- Saint Maximilien Kolbe

7- Saint Jean XXIII

8- Sainte Claire et Saint Yves

9- Saint Bonaventure

10- Sainte Eglisabeth de Hongrie

11- Saint François d'Assise, Patron des animaux (Grande Taille)

12- Le Transitus de Saint François (Grande Taille)

13- Icône Laudato Si (Grande Taille)

14- Saint Lucchese et Bona Dona (Grande Taille)

15- Saint Jean-Marie Vianney (Grande Taille)

16- Saint François d'Assise (D'après Cimabue)

17-18 -Icônes du Jubilé Franciscain NOUVEAU

19- Les premiers Franciscains de France NOUVEAU

20- Bienheureux Franz Jägestatter NOUVEAU

21- Saint François d'Aquitaine (petite Taille) NOUVEAU

22- Saint François d'Aquitaine (Grande Taille)

23- Bienheureuse Marie Céline de la Présentation (version 1) NOUVEAU

24- Icône Laudato Si (2e version) (Grande Taille)

25- Le Transitus de Saint François (Grande Taille)

26- Le Dépouillement de Saint François NOUVEAU

27- 

 

Icônes Celtes et Bretonnes

 

1- Croix Celtique

2- La Trinité Celte

3- Saint Joseph d'Arimathie 

4- Santez Anna, Mamm di Mamm di Doué

5- Saint Yves

6- Intron Santez Anna

7- Sant Yann Divotoù (Saint jean le Déchaussé)

8- Distro Saint Paol ouzh Doué (La Conversion de Saint Paul)

9- Sant Loeiz-Varia Grignion ar Moñforzh (Saint Louis-Marie Grignion de Monfort) 

10- Trugarezek evel an Tad

11- Sant Yoakim (Saint Joachim) 

12- Varia Tron ar Furnezh

13- Intron Varia ar Azvent

14- Santel Patromez ar Breizh

15- Intron-Varia ar Virtuzioù

16- Dimeziñ ar Mamm di Doué (Le Mariage de la Mère de Dieu)

17- Setu Den (Voici l'Homme)

18-  Sant Koulman

19- Kouskedigezh d'ar Intron-Santez Anna (La Dormition de Sainte Anne) NOUVEAU

20- Gouel ar Steredenn NOUVEAU

21- Kalonoù Unanet ar Jezus ha Varia NOUVEAU

22- Saint Joseph qui dort NOUVEAU

23-

 Et Bientôt d'autres...

 

Icônes et dessins en cours de réalisation a retrouver très prochainement...

 

2 Icônes de Marie qui défait les noeuds

Notre Dame de la Trinité (Icône)

Icône du Coeur d'Accueil de Jésus

Icône de la Mère Trois Fois admirable de Schönstatt

Icône de Marie-Julie Jahenny

Icône du Serviteur de Dieu Herman Cohen

Icône de Soeur Olive du Christ Roi

Icône de Notre Dame de la Paix

Icône de la Madonne del Sangue

Bienheureuse Marguerite Rutan

Les 7 Allégresses de Saint Joseph

Sainte Anne d'Auray (Grande Taille)

Icônes des Evangélistes (façon celte)

Icône de Ste Teresa de Calcutta

Série d'icônes Les 9 manières de Prier de Saint Dominique

 

En Pratique

 

Les dessins disponibles sont réalisés en format A4, (petite taille) pour le prix de 30 euros (frais de port et d'envoi compris), et en format A3 (grande taille) pour le prix de 75 euros (frais de port et d'envoi non inclus). Ils peuvent aussi être réalisés en d'autres formats, me contacter pour cela. (Prix a débattre selon la taille).

 

Réalisation de vos portraits

 

Sur demande, je peux aussi réaliser les portraits que vous désirez, comme par exemple ceux de mon grand Père, Claude Drouin, ou encore de mon père. Me contacter pour plus d'informations.

 

 

Vous désirez acquérir ou commander un dessin présent dans cette liste,

vous désireriez un autre dessin que ceux que je viens de vous présenter (saints patrons, icônes, portaits, etc...)

 

Vous pouvez me contacter

 

Soit par le biais de la Page facebook d'Icônes et Dessins,

 soit en me laissant un message dans l'espace "contactez l'auteur" situé en haut de la colonne de gauche

soit par mail à franck.monvoisin.33@gmail.com.

 

Dernière mise à jour de la page, le 15 août 2017

 

Posté par fmonvoisin à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Saint François d'Aquitaine

Saint François d'Aquitaine

 

Saint François d'Aquitaine

(Petite Taille)

Réalisation août 2017

Disponible sur commande

 

Cette icône a été réalisée pour la Fraternité Franciscaine régionale d'Aquitaine. Sur cette icône, Saint François tient dans ses mains, nous présente, les 10 cathédrales d'Aquitaine. En 2018, nous célèbrerons les 800 ans de l'arrivée des Frères Mineurs dans le Sud Ouest de la France, avec en tête, le Bienheureux Christophe de Romagne, qui fut envoyé en même temps que le Bienheureux Pacifique par Saint François lui-même, lors du 2e Chapitre de l'Ordre, Christophe en Aquitaine, et Pacifique dans le nord de la France. Tous deux effectuèrent un important travail de fondation et d'expension de l'Ordre Franciscain à travers toute la France. 

Sur cette icône le choix de la représentation des cathédrales veut rappeler de façons simple que les Fraternités Franciscaines séculières sont des cellules d'Eglise, insérées dans une église locale, diocésaine, régionale, nationale et internationale. L'on trouve sur les bordures gauches et droites, tous les noms des villes dans lesquelles elles se trouvent actuellement, puis en bas, le nom de certains anciens territoires dans lesquelles elles sont installées.

 

les cathédrales représentées dessus:

P8030003-001

Le Dépouillement de Saint François

Le Dépouillement de Saint François

Le Dépouillement de Saint François

Réalisation août 2017

Icône disponible sur commande

 

Le Dépouillement de Saint François

 

Cet épisode important de la vie de Saint François d'Assise, se déroule après qu'il a entendu le Christ lui parler dans la petite église de Saint Damien, lui demandant de "restaurer mon église, qui tombe en ruine". François, pensant qu'il s'agissait de la petite église de Saint Damien, alors en ruines, s'employa à trouver de l'argent afin de rénover la petite chapelle. Il partit vendre des draps sur le marché de Foligno, près d'Assise, qu'il avait pris dans la boutique de son père, riche marchand de tissus. Peu de temps après, il se mit à vivre en ermite. François devint vite la risée publique. On le prenait pour un fou. Son père eut vent de ce que l'on pensait sur son fils et devint fou furieux. Il alla chercher François, le ramena chez lui, l'enferma dans sa cave, le battit et le mit au régime pain sec pendant plusieurs jours. Mais sa mère, Dame Pica le délivra. Le père déshérita son fils et voulut le chasser de la ville. Le père alla voir les consuls, mais ils s'en lavèrent les mains... ensuite, il alla trouver Guido, l'évèque d'Assise y traînant son fils avec lui. 

Ils arrivèrent alors sur la place de la cathédrale d'Assise. La place et la cathédrale sont toujours là telles que François les a connues, mais l'évêché devant lequel se passa la scène n'existe plus tel quel. Le père de François, frémissant de colère - ses amis durent le retenir pour qu'il ne bondisse pas sur son fils -, en total désaccord avec la voie qu'il avait prise depuis sa conversion. François, lui, se plaça sous la protection de l'évêque Guido, car il se considèrait comme consacré à Dieu. François ôta alors ses vêtements et les rendit à son père. Celui-ci, furieux, s'empressa de les ramasser. Prestement, l'évêque essaya de couvrir tant bien que mal la nudité du jeune homme avec un pan de son pluvial, marquant ainsi la protection de l'Église. Sur la fresque originale, une inscription indique : "Le saint rendit toute chose à son père et, ayant déposé ses vêtements, renonça aux biens paternels et temporels, déclarant : "Désormais je puis dire avec certitude : 'Notre Père qui êtes aux cieux', puisque Pietro di Bernadone m'a répudié".

 

Références du Récit du dépouillement dans les sources Franciscaines

 

Vita Secunda de Thomas de Celano 12b

Trois Compagnons 19 c

Legenda Major de Saint Bonaventure 2, 3

 

Pour approfondir: Outre les textes de références que je viens de citer et que l'on trouvera dans le "Totum Franciscain": "Saint François d'Assise, documents", aux Editions Franciscaine, je recommanderais plus particulièrement l'excellent petit livre "François d'Assise et ses conversions" de Pierre Brunette, aux Editions Franciscaines: Dans ce petit livre un chapitre très bien expliqué rapporte de façon simple, claire et précise quelle furent les raisons, la teneur, la portée et les conséquences de cet événement majeur de la vie de François d'Assise.

 

Le Sanctuaire du Dépouillement d'Assise

 

En mai 2017, sur les lieux ou se déroulèrent cet évènement a été inauguré le Sanctuaire du Dépouillement, voici la lettre adressée par le Pape François, à cette occasion:

 

Lettre du Pape François à l'évêque d'Assise

à l'occasion de l'inauguration du Sanctuaire du Dépouillement

 

A mon vénéré frère Mgr Domenico Sorrentino

évêque d’Assise Nocera Umbra - Gualdo Tadino

 

Cher frère, tu m’as informé de ton initiative liée de manière particulière à la visite que j’ai accomplie à Assise le 4 octobre 2013 lorsque, à l’évêché, je me suis arrêté dans la salle du dépouillement. C’est là que l’on rappelle le geste du jeune François qui se dépouilla, jusqu’à la nudité, de tous ses biens terrestres pour se donner entièrement à Dieu et à ses frères. Pour mettre en lumière cet épisode particulier, tu as voulu ériger, dans l’église Sainte-Marie-Majeure, antique cathédrale d’Assise, et dans les lieux de l’évêché qui furent témoins de l’événement, le sanctuaire du dépouillement. Tu as ainsi ajouté une perle au panorama religieux de la «Ville séraphique», en offrant à la communauté chrétienne et aux pèlerins une autre grande opportunité dont ils peuvent à juste titre espérer des fruits spirituels et pastoraux. Je suis donc heureux d’accompagner par une réflexion et une bénédiction l’inauguration officielle que tu en feras le 20 mai prochain. Je me souviens bien de l’émotion de ma première visite à Assise. Ayant choisi comme inspiration de mon pontificat le nom de François, la salle du dépouillement me faisait revivre avec une intensité particulière ce moment de la vie du saint. Renonçant à tous les biens terrestres, il se détachait de la fascination du dieu-argent qui avait séduit sa famille, en particulier son père, Pietro di Bernardone. Le jeune converti n’entendait certainement pas manquer au respect dû à son père, mais il se rappelait qu’un baptisé doit mettre l’amour du Christ au-dessus de ses liens d’affection les plus chers. Sur une peinture qui décore la salle du dépouillement, est bien visible le regard contrarié de son père, qui s’éloigne avec l’argent et les vêtements de son fils tandis que celui-ci, nu mais désormais libre, se jette dans les bras de l’évêque Guido. Dans la basilique supérieure de Saint-François, le même épisode est représenté dans une fresque de Giotto qui souligne l’élan mystique du jeune désormais projeté vers son Père céleste, tandis que l’évêque le couvre de son manteau, pour exprimer l’étreinte maternelle de l’Eglise.

En venant visiter la salle du dépouillement, je t’ai demandé de me faire rencontrer surtout des représentants de pauvres. Dans cette salle si éloquente, ils étaient le témoignage de la scandaleuse réalité d’un monde encore tellement marqué par le fossé entre le nombre infini d’indigents, souvent privés du strict nécessaire, et la minuscule portion de riches détenant la plus grande partie de la richesse, et prétendant déterminer le destin de l’humanité. Malheureusement, deux mille ans après l’annonce de l’Evangile et après huit siècles du témoignage de François, nous sommes face à un phénomène d’«inégalité mondiale» et d’«économie qui tue» (cf. exhort. ap. Evangelii gaudium, nn. 52-60). Précisément la veille de mon arrivée à Assise, dans les eaux de Lampedusa, avait eu lieu une grande hécatombe de migrants. En parlant, dans le lieu du «dépouillement», également avec l’émotion causée par ce triste événement, je sentais toute la vérité de ce dont avait témoigné le jeune François: ce n’est que lorsqu’il s’approchait des plus pauvres, à l’époque représentés surtout par les malades de la lèpre, en exerçant envers eux la miséricorde, qu’il expérimentait la «douceur de l’âme et du corps» (Testament, Sources franciscaines n. 110).

Le nouveau sanctuaire d’Assise naît comme prophétie d’une société plus juste et solidaire, tout en rappelant à l’Eglise son devoir de vivre, sur les traces de François, en se dépouillant de la mondanité et en revêtant les valeurs de l’Evangile. Je répète ce que j’ai dit dans la salle du dépouillement: «Nous sommes tous appelés à être pauvres, à nous dépouiller de nous-mêmes; et pour cela, nous devons apprendre à être avec les pauvres, partager avec ceux qui sont privés du nécessaire, toucher la chair du Christ! Le chrétien n’est pas quelqu’un qui évoque pompeusement les pauvres, non! C’est quelqu’un qui les rencontre, qui les regarde dans les yeux, qui les touche». Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire que les paroles du Christ caractérisent le chemin et le style de l’Eglise. Si, dans tant de régions du monde traditionnellement chrétiennes, on observe un éloignement de la foi, et nous sommes donc appelés à une nouvelle évangélisation, le secret de notre prédication ne réside pas tant dans la force de nos paroles, mais dans la fascination exercée par le témoignage, soutenu par la grâce. Et la condition est que nous ne manquions pas aux indications que le Maître a données à ses apôtres dans le discours sur la mission, faisant à la fois appel à la générosité des évangélisateurs et à l’attention fraternelle à leur égard: «Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne vous procurez ni or, ni argent, ni menue monnaie pour vos ceintures, ni besace pour la route, ni deux tuniques, ni sandales, ni bâton: car l’ouvrier mérite sa nourriture» (Mt 10, 8-10). François d’Assise l’avait clairement compris. Il l’avait assimilé dans la méditation de l’Evangile, mais surtout dans la contemplation du visage du Christ chez les lépreux et sur le Crucifix de Saint-Damien, dont il avait reçu le mandat: «François, va réparer ma maison». Oui, comme au temps de François, l’Eglise a toujours besoin d’être «réparée». En effet, elle est sainte dans les dons qu’elle reçoit d’en-haut, mais elle est formée de pécheurs et, pour cette raison, elle a toujours besoin de pénitence et de renouveau. Et comment pourrait-elle se renouveler, sinon en regardant son Seigneur «nu»? Le Christ est le modèle originel du «dépouillement» comme tu as voulu, cher frère, le souligner en promulguant ta lettre d’institution du nouveau sanctuaire en la solennité de Noël. Dans l’Enfant de Bethléem, la gloire divine s’est pour ainsi dire cachée. Elle sera encore plus voilée sur le Golgotha. «Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus: Lui, de condition divine, ne retient pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même, prenant condition d’esclave, et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur une croix!» (Ph 2, 5-8).

De Noël à Pâques, le chemin du Christ est tout un mystère de «dépouillement». La toute-puissance, d’une certaine manière, s’éclipse afin que la gloire du Verbe fait chair s’exprime surtout dans l’amour et dans la miséricorde. Le dépouillement est un mystère d’amour! Il ne signifie pas le mépris des réalités du monde. Et comment le pourrait-il? Le monde vient tout entier des mains de Dieu. Dans le Cantique de Frère Soleil, François lui-même nous invite à chanter et à sauvegarder la beauté de toutes les créatures. Le dépouillement nous fait bénéficier de celles-ci d’une façon sobre et solidaire, avec une hiérarchie de valeurs qui met l’amour à la première place. En substance, il faut se dépouiller plus que des choses, de soi-même, en mettant de côté l’égoïsme qui nous fait nous retrancher dans nos propres intérêts et dans nos biens, nous empêchant de découvrir la beauté de l’autre et la joie de lui ouvrir le cœur. Un chemin chrétien authentique ne conduit pas à la tristesse, mais à la joie. Dans un monde marqué par tant de «tristesse individualiste» (Exhort. ap. Evangelii gaudium, n. 2), le sanctuaire du dépouillement se propose d’alimenter dans l’Eglise et dans la société la joie évangélique, simple et solidaire.

Un bel aspect du nouveau sanctuaire est donné par le fait que, dans l’événement du dépouillement de François, émerge aussi la figure d’un pasteur, l’évêque Guido, qui l’avait probablement connu, sinon même accompagné dans son chemin de conversion, et qui maintenant l’accueillait dans son choix décisif. C’est une image de la maternité de l’Eglise qui mérite d’être redécouverte, tandis que la condition des jeunes, dans un contexte général de crise de la société, soulève des interrogations sérieuses que j’ai voulu identifier en convoquant un synode spécifique. Les jeunes ont besoin d’être accueillis, valorisés et accompagnés. Il ne faut pas craindre de leur proposer le Christ et les idéaux exigeants de l’Evangile. Mais il faut pour cela se mettre au milieu d’eux et marcher avec eux. Le nouveau sanctuaire acquiert ainsi aussi la valeur d’un lieu précieux où les jeunes peuvent être aidés dans le discernement de leur vocation. En même temps, les adultes sont appelés à s’y rassembler en unité d’intentions et de sentiments pour que l’Eglise fasse ressortir toujours plus son caractère familial, et que les nouvelles générations se sentent soutenues sur leur chemin.

Je bénis donc de tout cœur le nouveau sanctuaire, étendant ma bénédiction aux pèlerins qui le visiteront et à toute la communauté diocésaine. Que la Vierge Sainte, à laquelle le sanctuaire est dédié, fasse ressentir toute sa maternelle protection.

Le 16 avril 2017, Pâques de Résurrection,

François

 

Sainte Quitterie d'Aire

Sainte Quitterie d'Aire

Sainte Quitterie d'Aire

Réalisation août 2017

Icône disponible sur commande

 

Sainte Quitterie

La Sainte Patronne de la Gascogne

 

Durant les invasions du Haut Moyen âge, les Vandales occupèrent notre région de 406 à 415 environ ; convertis à l’arianisme, ils persécutèrent Saint Sever puis Saint Girons en 409. Les Wisigoths, également convertis à l’arianisme, prirent la relève jusqu’à ce que Clovis les repousse vers l’Espagne, en 507. 

 

La légende « française » de Sainte Quitterie


Elle prend corps à la période wisigothique. Quitterie serait soit la fille d’Aetius (Alaric ?), roi Wisigoth de Toulouse, soit une princesse catholique d’Espagne (fille du « roi » Caius ?). Dans la première hypothèse, refusant la main de Germain, l’exécuteur des basses œuvres de son père, elle s’enfuit à Aire-sur-l’Adour déguisée en cavalier pour échapper aux sollicitations du prétendant et à la colère de son père. Sa fugue intervient peu de temps après sa conversion au christianisme, accompagnée d’un vœu de chasteté. Germain finit par la retrouver et la décapite. Le massacre aurait eu lieu le 22 mai 476, à l’emplacement de l’actuelle rue Ste-Quitterie (On avance également les dates de 472 et 478). La légende dit que quand sa tête toucha terre, une fontaine jaillit. Quitterie aurait pris sa tête bien lavée dans ses bras pour la déposer en haut du plateau du Mas, où se trouve aujourd’hui son sarcophage (dans la crypte de l’ancienne église du Mas). L’évêque, du nom de Faust, fit le jour même un prêche, à la suite duquel toute la ville d’Aire se convertit au Christianisme, y compris Germain. »

On retrouve ici un thème récurrent de la foi chrétienne de l’époque, la « céphalophorie », suivie de conversions parfois massives et de miracles ; ainsi en fut-il au IIIème siècle pour Ste Valérie de Limoges ! Mais le martyre de Ste Quitterie a en fait deux origines ; le dépit amoureux bien sûr, mais aussi la foi chrétienne face à l’hérésie arienne (St Sever et St Girons perdirent auparavant la vie pour la seconde raison seulement !)

« Tout près de l’église d’Aire coule aujourd’hui une fontaine à laquelle on attribue la vertu de guérir les maux de tête, la folie et la rage (on représente souvent notre héroïne avec un ou deux chiens à ses pieds). De nombreuses fontaines des Landes et de la Charente, supposées avoir les mêmes vertus, sont placées sous le patronage de la sainte. Quitterie est depuis un prénom typique de la région. »

 

La légende « lusitanienne » de Sainte Quitterie


Il existe une légende sensiblement différente, sans doute de la même époque, situant l’origine de Quitterie au Portugal, mais qui a des prolongements en Gascogne, sans qu’on sache où en est la source. Cette histoire de Quitterie, qui est très en honneur dans la péninsule ibérique, la fait naître en Galice. « Son père, Lucio Castelli, descendait de l’empereur Julien, seigneur de Galice et de Portugal. Sa mère s’appelait Calia. Tous deux étaient païens. Un jour Calia met au monde neuf filles d’un seul coup, dont Quitterie. Mais Castelli est absent, et ces enfants sont peut-être le fruit d’amours adultérines. Calia demande à sa servante d’aller noyer ses filles, discrètement, à la rivière. Or la servante est chrétienne, elle ne se résout pas à ce crime et elle confie les neuf petites filles à des nourrices chrétiennes comme elles. Toutes seront baptisées par l’évêque Ovide, élevées dans la foi chrétienne et termineront leur vie dans le martyre. L’on retrouve ici Germain, le fiancé païen, et la fuite de Quitterie vers une ville nommée Anfragia. Là règne le roi Sentia, apostat de la foi Chrétienne, enrichi par le pillage des églises. Quitterie lui reproche cette conduite indigne et Sentia, avec tout son peuple, fait pénitence et revient à des sentiments chrétiens. Mais le fiancé bafoué, le père furieux, accompagnés d’un autre férocement antichrétien nommé Adrian, se lancent à la poursuite de la princesse. Elle est en prière sur la montagne Columbana, avec Sentia et deux évêques. Le bourreau Domiciano, envoyé par Adrian, arrive le premier et d’un coup de glaive il décapite Quitterie : elle ramasse sa tête, elle marche… Adrian fait massacrer les compagnons de Quitterie. Un peu plus tard, un chrétien nommé Liberato ira recueillir les corps des martyrs, et les miracles continueront…. Castelli et German se convertissent à leur tour et finissent leurs jours en prière sur la montagne… »

 

Le culte voué à Sainte Quitterie


Les reliques de la sainte demeurèrent jusqu’au XVIème siècle dans la crypte de l’église du Mas, ancien temple romain dédié au Dieu Mars (comme en atteste la présence d’une dalle ornée de lauriers) et converti en baptistère par les évêques des Tarusates. Elles furent conservées à l’intérieur d’un sarcophage de marbre blanc, l’un des plus beaux du IVème siècle, en raison de l’extraordinaire richesse de sa décoration, mêlant motifs sculptés antiques et chrétiens. A présent, la crypte accueille un sarcophage paléochrétien du Vème siècle ; ce pseudo tombeau de Ste Quitterie en marbre blanc des Pyrénées présente cinq scènes symboliques. S’agirait-il du même sarcophage ? Les reliques de la sainte ont-elles disparu lors du saccage du sanctuaire par les protestants en 1569, pendant les guerres de religion ?

Si l’histoire de Quitterie demeure obscure, mêlant légendes et réalité, par contre la sainte eut un rayonnement extraordinaire. On lui doit en son temps la propagation de la foi chrétienne dans une vaste région au-delà d’Aire et son culte reste très vivant aujourd’hui. Le pèlerinage est fréquenté et des églises lui sont dédicacées : Argelouse, Gastes, Lucbardez, Maillères, Toulouzette. Le nom de Quitterie est souvent attribué. Sainte Quitterie demeure inséparable du monde landais : elle est invoquée comme patronne de la Gascogne. Elle est évidemment fêtée le 22 mai ! (Texte extrait du site du Diocèse d'Aire et Dax).

 


La Miséricorde Divine

Miséricorde Divine

La Miséricorde Divine

(Précieux Sang)

Réalisation août 2017

Disponible sur commande

Posté par fmonvoisin à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

Réalisation août 2017

Icône disponible sur commande

 

Sœur Marie-Céline, qui connut la misère, l'exclusion, le handicap et la souffrance jusqu'à sa mort, est un modèle pour tous ceux qui souffrent de maladie, handicap physique, pauvreté et exclusion sociale de nos jours. Elle qui écrivait avant de mourir à sa sœur:  "Je meurs sans regrets et je te donne rendez-vous au ciel... Là haut, je n'oublierai personne".

Elle mourut le 30 mai 1897, à l'âge de 19 ans. Dès sa mort, elle se manifesta à de nombreuses personnes par des parfums. On la nomma "la Sainte aux parfums". La réputation de sa sainteté se répandit dans le monde entier. Elle fut déclarée vénérable le 22 janvier 1957. (Source, site Nominis).

 

"Qu’est-ce qui a amené l’Église à déclarer bienheureuse cette jeune clarisse, morte à 19 ans ? Ceux pour qui sainteté signifie vie héroïque, actions hors du commun, enseignement spirituel éminent seront déçus, car rien dans la vie de cette jeune fille ne correspond à ces traits.

Reconnaissons pourtant que la courte vie de Germaine Castang (qui recevra plus tard en religion le nom de Marie-Céline de la Présentation) a été particulièrement dure. Les épreuves ne lui ont pas été épargnées. Épreuves physiques tout d’abord. À quatre ans et demi, étant restée trop longtemps dans l’eau froide d’une rivière, elle en aura le pied déformé. Ce handicap sera longtemps un obstacle à son accueil dans une congrégation, alors qu’elle aspirait tant à être religieuse. De santé fragile, elle mourra, comme d’autres membres de sa famille, de tuberculose pulmonaire. Aux épreuves physiques s’ajoutent les épreuves familiales. Son père étant incapable de rembourser ses dettes, la petite épicerie qu’il tenait et la maison familiale seront saisies et toute la famille devra aller vivre dans une masure insalubre. Le froid, la faim, la maladie, la mort de frères et sœurs plus jeunes seront au rendez-vous. On peut dire que Germaine a vécu ce qu’on appellerait aujourd’hui une vie du quart monde.

Ce qui fait le rayonnement de celle que l’Église a déclaré bienheureuse, c’est sa foi et sa confiance en Dieu. Depuis toute petite, elle accueille jour après jour son amour et se donne à Lui. Elle puise dans la prière sa force, son endurance dans l’amour et sa persévérance. Bien sûr, sa première communion, son entrée chez les clarisses, son acceptation au noviciat puis sa profession solennelle faite avant sa mort révèleront quelque chose de l’intensité de sa vie avec le Seigneur. Mais c’est sa vie quotidienne qui est le lieu de sa réponse et de son union à Dieu. Elle aide, elle sert, elle prend sur elle, elle patiente, elle voit surtout le bien des autres. En un mot, elle aime en actes et en vérité. La sainteté, c’est l’accueil de cet amour du Seigneur en soi. Marie-Céline vient nous dire qu’elle peut être vécue à tous les âges de la vie. Elle nous rappelle aussi que la fécondité évangélique n’est pas du même type que l’efficacité humaine. Elle surgit d’un cœur qui s’ouvre totalement à l’action et à l’amour de Dieu. Elle est le fruit d’une vie qui se donne, se livre avec le Christ et accepte de passer par la mort comme le grain tombé en terre (Jn 12, 24)". (Cardinal Jean-Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux).

08 juillet 2017

Le Bienheureux Franz Jägestatter

Bx Jagestatter

Bienheureux Franz Jägestatter

Réalisation juillet 2017

 

Franz Jägerstätter était un jeune paysan autrichien, catholique, épousé à Franziska Schwaninger. En 1938, après que les troupes d'Hitler ont pénétré en Autriche, il est le seul de son village à voter contrel’Anscluss. Il se rend à une brève période de formation militaire, mais n'adhère à aucune organisation politique et manifeste ouvertement son opposition au nazisme. Franz Jägerstätter, alors père de trois petites filles dont la plus âgée a six ans, est appelé au service actif en février 1943. En union avec les évêques catholiques du Reich, il refuse de combattre, et en conséquence, est emprisonné à Linz, puis à Berlin. Condamné à mort par un tribunal militaire pour « obstruction aux principes de la Wehrmacht », Franz Jägerstätter fut amené de Berlin au Camp de Concentration de Brandenbourg/Havel + le 9 août 1943. À la mi-journée, on lui dit que sa condamnation à mort était confirmée et aurait lieu le même jour, à 16h. Juste avant son exécution Franz écrit : « Je suis convaincu qu'il vaut mieux dire la Vérité, même si je dois payer au prix de ma vie ». Cet après-midi-là, à 16h, Franz fut décapité à l'âge de 36 ans, un an jour pour jour après le gazage de Sainte Edith Stein. Trois ans plus tard, ses restes furent ramenés dans sa terre natale et il fut enterré près de son église paroissiale de Sainte-Radegonde. Il a été béatifié le 26 octobre 2007 à Linz. Il était tertiaire franciscain. (D’après un texte extrait de http://notredamedesneiges.over-blog.com).

« Peut-on être en même temps soldat du Christ et soldat pour le national-socialisme, peut-on combattre pour la victoire du Christ et de son Église et en même temps pour la victoire du national-socialisme ? […] Si Dieu ne m'avait pas accordé sa grâce et la force de mourir, si nécessaire, pour défendre ma foi, je ferais peut-être simplement ce que fait la majorité des gens. Dieu peut en effet accorder sa grâce à chacun comme Il le désire. Si d’autres avaient reçu les nombreuses grâces que j'ai reçu, ils auraient peut-être fait des choses bien meilleures que moi » (Franz Jägerstätter).

 

Cette icône est disponible sur commande

Le Christ Prêtre

Eucharistie

Le Christ Prêtre

(L'Eucharistie)

Réalisation juillet 2017

 

"Evit oll onezañ rag ve gwad eo bremañ, gwad eo emeleo"

"Prenez et mangez en tous, ceci est mon corps, livré pour vous"

 

"Kemerit ha debrit euz hemañ va horv eo"

"Prenez et buvez en tous, ceci est mon sang, versé vous"

 

Icône disponible sur commande

Posté par fmonvoisin à 00:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Saint Joseph, gardien des coeurs de Jésus et de Marie

St Joseph

Saint Joseph, gardien des coeurs de Jésus et de Marie

Réalisation juillet 2017

 

Icône disponible sur commande

Posté par fmonvoisin à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,